Brave Patrie
La rédaction

Edmond de la Brique

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo!

Né dans le Santerre au cœur de la Picardie, c’est dans le Nord qu’Edmond Perrin se forme intellectuellement, d’abord au petit séminaire de Cambrai puis pendant cinq années au collège jésuite de Lille durant lesquelles il se pique d’étudier la théologie morale. Il quitte alors ses maîtres avec fracas le 5 novembre 1965 après avoir eu vent de la déclaration de Paul VI NOSTRA AETATE sur les relations de l’Eglise avec les religions non chrétiennes.

Une nouvelle vie débute alors pour lui, consacrant son énergie à des œuvres de bienfaisance dont la principale sera de visiter les membres de l’OAS emprisonnés et gagnant son pain quotidien en travaillant comme équarisseur à Feuquières-en-Vimeu. C’est en 1983, soit trois ans après être entré dans le Tiers-Ordre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X que l’héritage attendu d’une arrière tante le met à l’abri du besoin et lui permet de réaliser son rêve : faire profiter le plus grand nombre de son esprit d’analyse et changer de nom. « Perrin » disparaît au profit de « de la Brique » et Edmond de la Brique propose ses chroniques à l’Action française 2000, La Voix du maréchal et à Réussir Bovins-viande.

C’est à l’occasion d’un gala de bienfaisance au profit de Radio Courtoisie qu’il rencontre la Rédaction de Brave Patrie et que de mécène de la Radio Libre du Pays Réel et de la Francophonie, Edmond de la Brique devient porte-plume au Vrai Journal des Vraies Valeurs de la France Vraie.

Lui écrire :


Envoyer un message

Ses articles :

  • Monde - 29 juillet 2014

    Une France libre de sémites ?

    "Il oppose la culture à la barbarie, la civilisation à la sauvagerie, l’humain à l’inhumain. Il résiste au pire par le meilleur : l’art." Michel O. Seul média libre de France, fidèle à son devoir de résistance contre la médiocratie ambiante des médias et des élites autoproclamées, Brave Patrie déclame son premier sonnet patriote : des vers pour dire le vrai sur cette vieille affaire israélo-palestinienne (...) >> Lire la suite

  • Monde - 22 juillet 2014

    Sauver Malaysia Airlines : l’UMP monte au créneau

    Alors que la communauté internationale se déchire quant au traitement des dépouilles des victimes du vol MH17 écrasé jeudi dernier sur le sol soviétique ukrainien, Brave Patrie recentre le débat sur l’essentiel : quel devenir pour l’action Malaysia Airlines – la vraie tragédie n’est-elle pas d’abord financière ? – et surtout, que dit la vraie France, que fait la France forte ? Très peu relayée, la première (...) >> Lire la suite

  • Culture - Médias - 28 février 2014

    Manifester pour l’inégalité : ils l’ont fait

    Voilà ! Douze ans après, les intermittents du spectacle envahissent à nouveau la rue pour défendre leurs privilèges de caste contre les propositions du MEDEF de traiter tous les salariés sur un pied d’égalité dans le cadre de la future réforme de l’assurance-chômage. Une Nuit du 4 août inversée et permanente contre une France otage et exsangue, voilà ce que défendaient hier les intermittents du spectacle, (...) >> Lire la suite

  • Politique - 5 juillet 2013

    Woerth et Mandela unis pour sauver l’UMP

    4 juillet 2013, les juristes pusillanimes du Conseil Constitutionnel viennent de rejeter les comptes de campagne 2012 du président-candidat philanthrope Nicolas Sarkozy, affligeant l’intéressé d’un impayé personnel de plus de 500 000 euros et d’une facture de plus de 10 millions pour l’UMP. Le premier vrai parti de France avait protégé pendant plus de 10 ans la France des crises économiques, du (...) >> Lire la suite

  • Société - 15 février 2013

    Femen : ok mais retirez juste la moche, là devant

    Un tsunami de condamnations peureusement outrées s’abat depuis trois jours sur les militantes de la Femen. Sur ces huit jeunes femmes courageuses qui ont eu l’audace de manifester à grand renfort de carillons leur admiration pour l’acte historique du souverain pontife d’abandonner le trône de Saint Pierre. Aux censeurs infâmes nous disons : « Mais foutez-leur la paix ! » Lorsqu’UMP, chanoines, pédés (...) >> Lire la suite

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

Ses images :