Société

Des militaires traités pour stress post-traumatique après avoir chanté le Temps des Cerises

La rédaction, lundi 11 janvier 2016 - 08:44 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Selon le ministère de l’Intérieur, plusieurs membres du chœur de l’armée française étaient toujours ce matin dans un état « préoccupant » après leur participation à l’hommage rendu hier à l’hommage rendu l’an dernier aux victimes des attentats de janvier 2015.

Si la Gendarmerie nationale ne bénéficie pas de la protection que peut apporter un syndicat traditionnel, on n’hésite pas à faire entendre son ras-le-bol.
« Comme pour tous les Français, l’année qui vient de se terminer a été éprouvante pour les forces de l’ordre, » indique ainsi le lieutenant M., un membre du chœur de l’armée française que le devoir de réserve contraint à l’anonymat. « Nous sommes sur le pont H24, nous sommes un bouclier et nous sommes aussi une cible. Les gars et les filles sont crevés. Malgré la peine, malgré la douleur, on a fait le job au nom des valeurs qui nous réunissent. Mais là, même en essayant fort, désolé : on ne reconnaît plus ces valeurs. »

JPEG - 14.9 ko

Robert, un ténor anonyme du chœur de l’armée française, est hospitalisé depuis hier soir.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le choix d’inscrire Le Temps des Cerises au répertoire de ce chœur d’élite. Une décision qui « n’a aucun sens, qui salit tout sens », déclare de sa belle voix un baryton qui a lui aussi souhaité rester anonyme.
Bien que composée quelques années auparavant, la chanson est en effet irrémédiablement associée à la Commune de Paris, « la plus grande attaque terroriste jamais perpétrée contre la capitale » rappelle notre baryton. « Les pandores ont parfois une image de brutes, mais on a quand même suivi des cours d’histoire. Il n’y avait pas un chat pour nous regarder hier à République, et c’est tant mieux. C’était moche de voir les collègues tripoter nerveusement leur chapelet pour compter les mesures. Robert [1] en a même raté son do mineur. Il est en état catatonique depuis hier. »

D’après nos sources, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a été saisie de l’affaire.
A terme, il sera toutefois nécessaire de s’interroger sur la manipulation hasardeuse des symboles par le président de la République, qui court le risque de faire perdre tout sens à l’unité nationale qu’il appelle de ses vœux.

Notes

[1Un ténor anonyme, ndlr.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Des militaires traités pour stress post-traumatique après avoir chanté le Temps des Cerises

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 36 réactions.

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Il y’a un risque par tous mais peut être pas trop. Donc,pas de bénéficie pour la ministère de l’Intérieur

gilberts

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.